Analyse de l’eau du village

Pour information, les résultats des analyses locales de l’eau peuvent être vus en suivant ce lien de l’ARS Agence Régionale de Santé : https://orobnat.sante.gouv.fr/orobnat/afficherPage.do?methode=menu&usd=AEP&idRegion=93

Il suffira d’afficher le département du « Var », la ville « Mayons(les) » puis de cliquer sur « Rechercher » et les résultats s’afficheront.

Une réflexion sur « Analyse de l’eau du village »

  1. Cet affichage ne répond à aucune des questions posées au Conseil municipal le 30 août 2021 et rappelées dans le commentaire précédent :

    1) La requête depuis le site l’ARS affiche un rapport sur 18 paramètres de mesure, alors que celle proposée en commentaire en mentionnait 34.

    2) Dans les deux cas, ces requêtes ne sont d’aucune utilité pour les usagers, car elles ne concernent qu’un point de prélèvement (non mentionné) alors que les données reçues par la Mairie couvraient deux points de prélèvement.

    3) L’affichage n’est pas direct (requête sur base de données) et donc illisible pour toute personne qui n’est pas coutumière des recherches sur internet.

    4) « … les données [publiques et communicables aux tiers] relatives à la qualité de l’eau distribuée [doivent être communiquées] en des termes simples et compréhensibles pour tous les usagers. » (Article L1321‑9 du Code de la santé publique)

    Rappel : télécharger sur le site les documents reçus par la Mairie pour les afficher prendrait moins de 3 minutes.

    On est en droit de conjecturer une volonté de la Mairie de dissimuler les résultats de ces analyses pour s’affranchir d’une indication claire des points de prélèvement, des dépassements éventuels de normes, des mesures envisagées pour y remédier et des précautions à prendre en attendant leur mise en place.

    Les rapports indiquent en effet que les références de qualité ne sont pas respectées pour le paramètre conductivité. D’autre part, la corrosion du réseau est signalée — sans précision sur la nature ni la gravité de cette corrosion.

    Les choix des paramètres et des points de prélèvement posent problème :

    • L’arrêté du Ministère de la santé et des solidarités (11 janvier 2007 modifié le 18 août 2017, annexes I et II) indique que les teneurs en cuivre et en plomb devraient figurer dans le « programme d’analyses complet effectué aux robinets normalement utilisés pour la consommation humaine ».

    • Les points des prélèvements effectués le 1er juin 2021 correspondent tous deux à un acheminement exclusif par les canalisations récemment rénovées : « groupe scolaire » et « abonné M. Berenguier ».

    • Les teneurs en plomb et en cuivre (plus le cas échéant d’autres paramètres) auraient dû être mesurées sur des points de prélèvement situés aux extrêmités des plus longs parcours dans les canalisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *